Cette résolution suggère à l’État de changer ses indicateurs afin de passer d’une culture de l’autorisation à une culture du résultat, fondée non plus sur les agréments mais sur l’efficacité de la production. Pour cela, elle suggère une mise en œuvre de SPLS impliquant davantage l’État ainsi que l’intégration au système d’information d’éléments n’y figurant pas actuellement.