Comme tout le monde, je suis surpris mais je comprends que, quand on se sent mal quelque part, on en tire les conséquences.

Néanmoins, la manière n’est pas dans les normes de la Ve République. Dans ce genre de cas, on en informe son premier Ministre avant afin de préparer sa succession. Sa démission est respectable, la forme moins.

Il explique que le gouvernement ne lutte pas contre l’étalement urbain ? Je pense le contraire. Il dit qu’il n’y a pas eu de progrès sur les pesticides ? Il me semble avoir compris le contraire puisque le président, le premier ministre et Stéphane Travert (Ministre de l’Agriculture) ont annoncé que la France irait dans ce sens dès que des alternatives seraient trouvées.

Il ne peut y avoir de rupture totale du jour au lendemain, c’est impossible. Nicolas Hulot est très sévère. Je pense qu’il n’était pas fait pour ça. Il porte un idéal, qui est dans l’idée de ce qu’il faut faire, mais pas dans le faire.