Madame la Ministre,

Permettez-moi d’attirer votre attention sur la situation de l’établissement du Centre hospitalier du Blanc, lequel est devenu aujourd’hui une antenne avancée territoriale de l’hôpital de Châteauroux. Cet établissement de proximité a un rôle stratégique en matière d’aménagement du territoire et de sécurité sanitaire. Son rayonnement concerne deux périmètres d’ARS, celle de la Nouvelle Aquitaine et celle de la Région Centre – Val de Loire.

Récemment, la décision de suspension d’activité de la maternité durant la période estivale a suscité un émoi tout particulier, les personnels de l’antenne et les parturientes ayant appris cette décision par la presse. Depuis maintenant 15 années, l’ensemble de la population et l’ensemble des élus quel que soit leur appartenance politique font face à toute décision de fermeture de la maternité. C’est un sujet devenu passionnel en raison des contraintes territoriales et de santé publique.

Le bassin de vie du territoire du Blanc est éloigné de plus d’une heure de tout hôpitaux. De plus, la couverture sanitaire sur ce territoire en matière de médecine libérale y est déplorable. Ce territoire est un exemple de désertification médicale.

Si je peux comprendre la décision de suspension d’activité du service de la maternité du Blanc en raison d’une présence trop importante au tableau de garde d’intérimaires, je souhaite vérifier auprès de vous votre conviction et votre intérêt sur ce sujet important.
Jusqu’à maintenant, aucun Ministre quel que soit le Gouvernement n’a pris la décision de fermer ce service de proximité.

Le ressenti sur la réelle volonté de réouverture de cette antenne est variable au fil des jours. Tout semble fait dans ce sens mais bien des interrogations demeurent. Des candidats médecins postulent et n’auraient pas de réponses à leurs candidatures, comme des infirmiers … A tel point que le Conseil Économique et Social et Environnemental de la région Centre-Val de Loire s’est autosaisi et doit établir un rapport d’enquête sur ce sujet.

Une fermeture définitive risque de remettre en cause la présence d’autres professionnels de santé exerçant à l’antenne du Blanc. Leur départ vraisemblable, lorsqu’on les interroge, augmenterait une désertification déjà insupportable.

Pour l’ensemble de ces raisons, il m’apparaît que la pierre angulaire d’une présence médicale dans ce territoire de ma circonscription est l’antenne du Blanc de l’hôpital de Châteauroux et sa maternité en est le ciment, c’est pourquoi je vous demande de veiller personnellement à sa réouverture.

Je vous prie de croire, Madame la Ministre, en l’expression de ma considération distinguée.

François Jolivet