M. François Jolivet attire l’attention de M. le secrétaire d’État, auprès du ministre de la cohésion des territoires, sur le chantier de la suppression des « zones blanches ».

Le numérique et le haut débit sont aujourd’hui des outils indispensables dans les vies personnelles et professionnelles des Français. C’est pourquoi, en janvier 2018, M. le secrétaire d’État a annoncé un accord historique entre les quatre opérateurs mobiles pour assurer une meilleure couverture en France d’ici à 2020.

Ces annonces mobilisent trois milliards d’euros d’investissement et 5 000 installations supplémentaires pour supprimer les « zones blanches » et accélérer le développement du très haut débit pour tous. C’est une étape décisive dans la lutte contre la fracture territoriale à l’heure du numérique qui touche notamment la circonscription dont il est l’élu. Les territoires sans très haut débit sont des territoires qui ne compteront plus demain.

Ainsi, il souhaite connaître l’état d’avancement du déploiement du très haut débit pour tous dans l’Indre, durement touché par cette problématique.