Les propriétaires qui louaient une partie de leur résidence principale (une chambre, par exemple) étaient exonérés d’impôt dans la limite de 760€ par an. Ce dispositif datant de 1984 n’a…