M. François Jolivet interroge Mme la ministre des solidarités et de la santé sur l’évaluation des impacts sanitaires, économiques et sociaux de la fermeture annoncée de la maternité de l’hôpital du Blanc (Indre).

L’ambiguïté entretenue et faute de réponse rassurante de l’Agence régionale de santé, il souhaiterait lever ses inquiétudes sur cette éventuelle mauvaise nouvelle pour le département de l’Indre, et en particulier, pour les parturientes qui devraient accoucher dans d’autres structures hospitalières distantes de plus d’une heure de trajet.

Le député souhaiterait avoir les éléments objectifs qui motivent cette triste perspective et souhaiterait connaître les mesures d’accompagnement envisagées.

Il attire son attention sur les risques en matière de protection des populations et s’interroge sur le respect du principe d’égalité d’accès aux soins dans un département qui déjà manque cruellement de professionnels de santé.

La disparition de la maternité et de l’ensemble des services lui permettant de fonctionner aura des conséquences sur les autres professionnels de santé qui utilisaient ses moyens.

Il souhaiterait savoir quels sont les moyens envisagés pour conserver ces médecins qui risquent eux aussi de partir ce qui contribuerait à accroître dans ce territoire fragile une désertification médicale déjà manifeste.