M. François Jolivet interroge M. le ministre de l’intérieur sur les capacités de la France à lutter contre des incendies de grande ampleur.

Les incendies qui ravagent l’Australie depuis quelques mois, malgré une amélioration de la situation ces derniers jours, sont d’une gravité exceptionnelle.

De tristes records sont battus : plus d’un milliard d’animaux sont morts, des millions d’hectares sont décimés, des milliers de maisons sont en cendres, des fumées toxiques parcourent des milliers de kilomètres. Au moins 26 personnes sont décédées.

La population australienne s’interroge sur le niveau de réaction des autorités. Le pays semble connaître des difficultés en matière de moyens humains et logistiques, et a sollicité dans ce cadre l’aide internationale. Le Président de la République a répondu à cet appel, en proposant l’aide opérationnelle de la France.

2019, en France, a été émaillé de nombreux incendies. Dans l’Indre, des centaines d’hectares sont partis en fumée autour des communes de Chalais, de Lignac et de Migné. Si ces incendies sont maîtrisés par les forces d’intervention, on constate une évolution dans l’intensité des feux qui gagnent en durée, en dimension et en conséquences. Ils sont de plus en plus incontrôlables, toujours plus nombreux, et se déclarent dans des zones géographiques autrefois épargnées.

Ces évolutions sont inquiétantes, et peuvent faire craindre à la France des incendies qui s’apparentent à des « méga-feux » aux conséquences désastreuses.

Dans ce contexte, il lui demande de préciser si la France est préparée à affronter des « méga-feux ».