Retour sur ma journée à la rencontre de celles et ceux qui font le succès de nos terroirs de l’Indre à l’Aisne en passant par le Vaucluse.

Chaque année, ce salon vient rappeler toute la dimension économique et sociale de l’agriculture dans notre pays. Les enjeux sont grands : nous devons moderniser notre modèle agricole pour d’une part reconnecter les prix payés aux agriculteurs avec les coûts de production et d’autre part répondre à l’urgence environnementale et sanitaire.

La loi EGALIM, jamais imaginée avant, apporte des avancées positives en ce sens. Notre responsabilité collective, c’est de redonner à l’agriculture française toute la place qu’elle mérite. Une place à la hauteur de ce qu’elle produit.