2019 a apporté son lot de joies, de réussites et de fiertés. Elle a aussi été marquée par des peines, des échecs et des regrets. Une année est ainsi faite de contradictions et de paradoxes.

L’année 2019 a été intensément démocratique.

Si certains de nos concitoyens ont arboré un gilet jaune, si d’autres ont enfilé un gilet vert ou se sont saisi d’un stylo rouge, nous avons toutes et tous porté notre drapeau tricolore en participant au plus grand débat jamais organisé dans notre pays. Proposé par le Président de la République, le Grand débat national a permis de transformer des colères venues de loin en solutions pour demain.

Les contributions ont été massives, notamment dans l’Indre, et les réponses concrètes. Je pense à la baisse de l’impôt sur le revenu, à la réindexation des pensions de retraite sur l’inflation, à la pérennisation de la prime défiscalisée de fin d’année, à la construction de droits pour les aidants familiaux ou à la création d’une convention citoyenne sur le climat composée de 150 citoyens.

Ces mesures sont venues renforcer la trajectoire entreprise depuis 2017. La taxe d’habitation a été supprimée pour 80% des foyers, le prélèvement à la source est un succès, le chômage a baissé de 5% dans l’Indre, les mécanismes de solidarité pour les personnes les plus en difficulté ont été revalorisés.

Dans nos territoires, le déploiement du très haut débit s’est intensifié, le retour du service public au plus près des habitants est enfin une réalité, le « numerus clausus » responsable de la désertification médicale est supprimé, le pouvoir des élus locaux est renforcé.

Mais l’année 2019 a aussi été profondément dramatique.

Nous n’oublierons pas les noms et les visages des soldats morts pour la France, honorés avec émotion dans la cour des Invalides. Nous n’oublions pas non plus le dévouement de nos soldats, mobilisés en France ou en opérations extérieures, qui passent les fêtes loin de leurs proches pour préserver nos libertés.

L’incendie de Notre-Dame de Paris est gravé dans le marbre de l’Histoire. Plus que le symbole d’une ville, c’est celui de tout un pays qui s’est embrasé dans une émotion partagée. Mais dans l’obscurité de notre drame, le courage hors normes des sapeurs-pompiers a permis de sauver la cathédrale. Ces femmes et ces hommes ont accompli leur mission, comme ils le font sans relâche partout et tout le temps. Ils sont de ces héros du quotidien qui nous protègent, et à qui nous devons beaucoup.

Dans nos peines, nous avons su nous unir. Dans l’hommage national au « compagnon » Jacques Chirac, nous avons su nous rassembler et nous souvenir. Le Président Chirac laisse une empreinte indélébile dans nos cœurs, et ses idées continueront de vivre en toutes celles et ceux qui aiment profondément la France des territoires.

C’est ainsi que nous accueillons cette nouvelle décennie, dans la pleine conscience de ce qu’il reste à accomplir. La réforme des retraites, qui sera présentée ces prochaines semaines, animera le débat démocratique et je compte pleinement y jouer mon rôle de parlementaire.

2020 sera, comme d’autres avant elle, une année faite de défis et d’épreuves. Forte de ses territoires, de son agriculture, de ses entreprises et de ses forces vives, la France a tous les atouts pour les relever et les surmonter.

Je vous présente des vœux de Liberté, d’Égalité et de Fraternité.