“Nous créons aujourd’hui les Pupilles de la République”

Nous venons de créer les “Pupilles de la République”, pour accompagner les enfants des soignants décédés de leur engagement contre le covid-19.Mon amendement a été adopté à l’unanimité. C’est l’aboutissement d’un an de travail.

Mes pensées vont vers Christiane, Anouchka, Logan et Dylan, orphelins de leur maman qui était aide-soignante à Châteauroux. C’est pour eux, et tous les autres.

Ce nouveau statut est également destiné aux enfants des agents de police, des sapeurs-pompiers, des sauveteurs en mer, des agents des douanes et de l’administration pénitentiaire décédés dans des circonstances exceptionnelles. Jusqu’à 21 ans, leurs enfants pourront compter sur un soutien de l’État, similaire à celui bénéficiant aux Pupilles de la Nation.

Nous donnons corps à la Fraternité.